Édition parascolaire. Un canal de communication original et méconnu pour toucher les familles.

Comment communiquer autrement auprès des enfants, des ados et surtout de leurs parents et des familles ? L’édition parascolaire représente un moyen d’une redoutable efficacité pour toucher ces cibles de manière privilégiée.

Depuis un an les parents se sont rués sur les cahiers de soutien. Les cahiers de vacances pourraient prendre le relais cet été. Les annales pour préparer le brevet ou encore le baccalauréat affichent des progressions de vente à deux chiffres. Des chiffres d’autant plus impressionnants que tous les autres secteurs de l’édition font plutôt pâle figure.

Que recouvre l’édition parascolaire ? Qu’est-ce qui explique son succès auprès des familles ? Pourquoi s’agit-il de supports tout à fait singuliers pour vos prochaines campagnes ? Comment choisir sans se tromper ? Voici quelques-unes des questions que je vous propose de parcourir ci-dessous.

Qu’est-ce que l’édition parascolaire ?

Ce secteur très particulier du secteur de l’édition ne date pas d’hier. Les premiers cahiers de vacances remontent aux années trente. Wikipedia le définit de la manière suivante : “Le secteur parascolaire est un secteur de l’édition recouvrant tous les ouvrages didactiques à usage personnel, par opposition au secteur scolaire qui concerne les manuels utilisés en classe. Il comprend notamment les cahiers de vacances , les cahiers de soutien, les livres de préparation aux examens, les classiques pédagogiques, les ouvrages de référence et les annales d’examen”.(fr.wikipedia.org)

Ces livres et cahiers accompagnent les élèves dans leur scolarité. Secteur annexe du marché scolaire, les produits parascolaires ne sont en principe pas prescrits par les enseignants mais ils répondent bien à une demande et aux besoins des élèves et/ou de leurs parents.

Édition parascolaire. Pourquoi un tel succès ?

Classiques de la littérature, annales du brevet et du baccalauréat, révisions de l’année en cours… tout le monde a eu au moins un exemplaire entre les mains. De véritables marqueurs de certaines périodes de la vie qui font de ces ouvrages des incontournables. Les éditeurs ont su les faire évoluer pour les faire coller à leur époque.

Mais la véritable raison de leur succès se situe sans doute ailleurs. Ces cahiers, écrits par des enseignants, sont extrêmement populaires car ils viennent rassurer les parents, avec des conseils pour accompagner leurs enfants dans leur scolarité.

Un portrait-robot des acheteurs du parascolaire pour leurs enfants a été dressé par deux sociologues, Michelle Colin et Charles Coridian il y a quelque temps de cela. Les acheteurs appartiennent pour la plupart aux classes dites « CSP+ » de la population (cadres et professions intermédiaires) et ont besoin d’être rassurés quant à l’éducation de leurs enfants par le biais d’outils concrets. Avec le confinement et les soubresauts de l’institution scolaire, cette base a même dû s’élargir à d’autres catégories de la population.

De vraies opportunités pour vos campagnes de communication

Pour des annonceurs ayant une démarche de communication responsable et souhaitant valoriser leurs services ou produits auprès des familles, l’édition parascolaire représente une réelle opportunité.

  • La consultation et la lecture de ces différents titres se fait souvent à des moments privilégiés au cœur même du noyau familial.
  • La parascolaire bénéficie d’une diffusion payée et d’une reprise en main importante. Que ce soit tout au long de l’année scolaire ou de manière intensive lors des révisions (fiches de révisions au brevet ou bac), ou encore l’été pour la partie cahiers de vacances etc.
  • Vous avez la possibilité de cibler finement par tranche d’âge de la maternelle au lycée ou encore par matière.
  • Votre campagne est bien mise en avant. La plupart du temps ces supports de l’édition parascolaire proposent des partenariats exclusifs avec un seul annonceur.

 

Quel est le bon support parascolaire pour votre prochaine campagne ?

Com d’habitude est là pour vous accompagner dans le choix du bon support pour votre future campagne. Les deux leaders de l’édition parascolaire en France sont en régie exclusive chez Com d’habitude Publicité.

Les titres parascolaires de BORDAS. De la maternelle au lycée : cahiers de vacances, cahiers de soutien, les outils de préparation aux examens…

 

Les titres parascolaires Nathan. Un éditeur de qualité bénéficiant lui aussi d’une forte notoriété chez les parents, les élèves et les enseignants.

 

À la recherche d’un partenariat ou d’un conseil, n’hésitez pas à me contacter. Mais attention dans l’édition parascolaire les réservations se font très longtemps à l’avance. N’attendez pas. Ne laissez pas passer cette opportunité de communication originale pour installer durablement votre image dans le marché de l’éducation.

Clotilde Poitevin
05 55 24 14 03

 


Les chiffres.

Le marché du parascolaire est un secteur de l’édition qui a fait mieux que résister au confinement.

Au début du confinement et selon des données de l’institut GFK dévoilées au mois d’avril dernier par Livres Hebdo, les ventes de livres s’étaient écroulées de 58,5% en volume et de 66% en valeur par rapport à l’année précédente.au début de la période de confinement.

Pendant cette même période le livre parascolaire connaissait lui un boom avec + 55,95 %.

À l’issue de cette première période de confinement juste avant l’été les ventes de livres ont explosé dans un premier temps (+43 % en juin, +17 % en juillet) avant de continuer à progresser (+5 % en août, +8 % en septembre) selon les chiffres du syndicat de la librairie française et l’observatoire de la librairie.

Là encore les rayons parascolaires ont connu des ventes très importantes avec des progressions à deux chiffres.

Plutôt stable depuis quelques années le marché des cahiers de révisions et autres devoirs de vacances devrait tirer profit d’une nouvelle année scolaire perturbée par la crise sanitaire.

Habituellement 4,5 millions de livrets se vendent chaque année en France, entre début juillet et fin août.